Looks

Vide dressing

Je reviens sur le blog avec un look à petit prix mais surtout un look que j’aime d’amour avec mes derbies tout en glitter et en « shinance » puisqu’elle brille de mille feux. Elle ne vont pas faire l’unanimité, mais en vérité ce qui est commun m’ennuie. J’aime bien que l’on dise de moi que je porte des trucs bizarres ou excentriques. Pour accompagner, j’ai craqué pour cette robe, malheureusement sur moi c’est une tunique, pour autant elle est trop mignonne mais… très courte ! J’ai essayé de « négocier » en me disant « tu exagères peut etre un peu charlotte », puis j’ai levé les bras et là c’est le drame… les fesses à l’air ! Ce fut encore un grand moment de solitude, mais au final avec un slim je trouve ça tout aussi chouette.

Je passe du coq à l’âne, mais j’ai une super nouvelle pour vous, je vais organiser un vide dressing dans le Sud ! Oui oui dans mes terres natales, à Nîmes. Et là je peux vous dire que je vais vraiment mais vraiment vider mes placards. J’ai accumulé une quantité de fringues, d’accessoires depuis de nombreuses années autant vous dire que je vais tout mais alors tout vendre ! Coté pointure il y aura du 36,38,39,40 et niveau taille du XS au L

J’ai trop hâte de vous voir et de vous rencontrer, un evenement facebook arrive très vite ! Ce que je peux vous dire c’est que l’evenement aura lieu le week end de l’ascension. Et fort probablement que ce soit le samedi 27 mai …! Affaire à suivre

Blouse : SheIn

Slim : Pimkie

Chaussures : Sarenza

Bijoux : Collier gravure Atelier de Famille

Lunettes : H&M

Looks

Mamie pantoufle

Bon l’heure est grave, vous connaissez ma passion des baskets, comme vous le savez j’en ai 567788 paires et bien sur il n’est pas question que je me sépare d’aucunes d’entre elle (sauf si c’est pour ma mère, je veux bien faire un dérogation). Et bien croyez le où non, je n’avais jamais acheté de Nike Huarache. Je sais pas pourquoi, peut etre parce que j’en ai vu partout et je voulais pas en porter (ce qui n’est pas forcement vrai puisque j’ai 5 paires de stan Smith, et ça pour le coup c’est très mainstream puisque quasiment la terre en possède une paire…) Et bref j’ai réalisé que c’était une grossière erreur, non parce que ce sont vraiment des chaussons de ville. Une espèce de charentaise de ville, on le dit pas assez, ahah. Non plus sérieusement elles sont d’un confort, c’est presque indécent. Et puis on parle de la couleur ? Elle vont avec toutes mes vestes en jeans, et c’est vraiment id »al pour l’été. Vous l »aurez compris c’est mon gros coup de coeur du mois de mai. Il reste quelques paires, donc si vous avez le coup de coeur je vous conseille de ne ps attendre.

 

Veste : SheIn (Petit prix)

Jean : Mango

Tee : Zara

Pin’s : Treatwell

Collier gravé : Atelier de Famille

Collier double : Maty

Baskets : Nike via Sarenza

Beauté

Ma journée cocooning à L’hôtel Paris Bastille Boutet – MGallery by Sofitel

Vous aviez suivi il y a quelques semaines ma journée cocooning avec Chloé via mes instatstories. Une journée placée sous le signe de la détente, et je dois dire que j’en avais besoin. Le rythme de vie à Paris est pour le moins très dense et cela devenait vital de se détendre et j’ai trouvé le parfait lieu pour profiter.

Arrivée à 10h je suis accueilli avec un super chocolat chaud, on nous donne la clé de notre chambre afin se changer et surtout de poser nos affaires. Dès mon arrivée je me suis sentie hyper bien. La chambre était trop canon, si seulement je pouvais avoir une literie aussi confortable (on s’habitue rapidement au luxe, l’inverse est moins vrai ahah). Plus le temps de  buller, on passe aux choses sérieuses avec un « enfilage express » de nos peignoirs direction le spa de l’hôtel et mon dieu, ce fut un des moments les plus cools de ma vie. J’ai été massé de nombreuses fois mais cette session était juste E X T R A O R D I N A I R E. Une jeune femme à mon écoute de mon corps et de mes besoins. Cette heure et demi de massage m’a totalement relaxée; c’est bien simple j’ai eu l’impression de redécouvrir mon corps. Adieu les tensions, les douleurs et courbatures. Après ce moment juste dingue direction la chambre pour commander notre room-service (oui oui vous avez bien lu, j’ai eu l’impression d’être une princesse le temps de la journée, et dieu que c’est agréable). Inutile de vous dire que c’était très bon et très sain. Afin de profiter de tous les services proposés, nous avons testé le hammam, le spa et bien sur de la piscine. Nous avions aussi accès à la salle de sport. Un vrai vrai kiff, je suis ressortie de totalement ressourcée, j’avais l’impression d’être à l’extérieur de Paris. C’est totalement le type de cadeau que j’adorerai recevoir, c’est une vrai pause dans un quotidien stressant et souvent hyper actif.

Côté information pratique…

L’hôtel Paris Bastille Boutet – MGallery by Sofitel se situe dans le 11 eme arrondissement.

La journée que j’ai eu la chance de passer est bien évidemment ouverte au public

La journée s’étale de 10h à 16h moyennant un budget de 160€ pour une ou deux personnes (qui inclue l’accès au spa / hammam/ piscine / et à la salle de sport).

Le massage est à compter en plus.

Bref je ne peux que vous conseiller ce moment, j’ai tout simplement adoré.

Si vous voulez en découvrir plus voici le lien : Hotel Boutet M Gallery by Sofitel

Inclassable

Te dire adieu

 

Je ressens le besoin d’écrire, surement pour verbaliser mon chagrin et ma tristesse. On se sent toujours fort et au dessus de tout et puis un jour sans savoir ça arrive. J’ai du mal à réaliser, mamie on ne s’est pas toujours compris, on ne s’est pas toujours entendu… Tu suivais toutes mes activités dans le secret, tu te rendais tous les jours sur mon blog, pour voir les nouveautés et les différents billets. Pourtant aujourd’hui il faudra se résoudre aux adieux. J’ai du mal à réaliser, d’ailleurs je n’y parviens pas. Mon chagrin est grand et écrire me soulage, c’est ma thérapie pour aller mieux.

Je redoute ce moment, à vrai dire rien ne laisser présager que nous allions le vivre si vite. Et puis même c’est idiot, personne ne se préparer à une disparition, on se contenter d’être accabler par la tristesse en se demandant pourquoi maintenant. Je me confie aujourd’hui parce qu’à vrai dire vous partager ma vie depuis plus de trois ans, et les futilités que je partage font partie de ma vie mais pas seulement, il y a aussi les mauvais moments, les moments que l’on ne voudrait jamais vivre mais qui s’impose à nous. Je redoute de te dire au revoir, j’ai du mal à réaliser que je ne te verrai plus. Je te cherche dans ton appartement, Yaya aussi elle aimait tant que tu lui donne ces petits sablés. Il restera toujours un peu de toi avec moi puisque je porte ton deuxième prénom Mamie, Ange. J’ai le cœur lourd, tu n’aimerais pas nous voir si triste toi qui était si indépendante. Tu ne te laissais jamais aller à trop de familiarité ou trop d’affection. Tu étais comme ça, je garderai de toi l’image d’une femme qui aimait vivre et voyager.

Je sais que tu nous surveille déjà d’un oeil attentif.

 

Looks

La rébellion

Un des symptômes que le blog m’a créé est sûrement l’ambivalence
Je passe d’un état à un autre. Un jour je suis à fond pleine de bonnes ondes et le lendemain je suis abattue et défaitiste.
Il faut dire que je m’étais interdit de râler ou de parler de ça mais au final cela a un impact direct sur mon activité de blogueuse
Je m’explique cela fait trois ans que je blog voir même plus et j’ai toujours autant de plaisir à le faire. Seul hic les règles ont changées, on ne joue pas avec les mêmes cartes. Depuis que Instagram a été racheté par Facebook je dois dire que je vois un changement flagrant. Et même si j’ai une super communauté il n’en reste pas moins que l’engagement n’est plus le même. La faute à qui ? Aucunement à vous mais plutôt au système. Où tout doit être sponsorisé pour être visible. C’est décourageant parce qu’on s’éloigne du plaisir simple de publier une photo en se disant chouette tout le monde va pouvoir la voir. Mais pas tant, puisque l’algorithme bousille le système. Et honnêtement plus le temps passe plus cela se dégrade. J’en viens à me dire  » je vais publier un truc et personne ne le verra.. »
Alors je pourrais vous tenir des discours du type  » activez vos notifications » comme ça on interagit ensemble, mais au final cela me gave simplement. Il y a pas de solution à ce problème apart peut etre de sponsoriser mes posts, mais je trouve ça totalement nase, j’ai pas envie de mettre de l’argent dans ça. Je préfère me payer avec ce budget un bon restaurant entre amie plutot que de contribuer à la richesse de Marc Biduletruc (je ne sais jamais écrire son nom à ce zuckeurBEURK). Et puis en définitive je suis personne pour imposer les choses ou vous demander de…
je trouve ça juste moins drôle et cela biaise clairement le but premier d’Instagram : à savoir partager. Et au final cela a aussi un impact sur le blog, les visites s’en ressentent. C’est un peu le délire des vases communicants.
Cest marrant je me retrouve à avoir la politique du  » c’était mieux avant… » mais j’avais envie de vous faire part de mes états d’âmes parce que pour le coup LA COUPE EST PLEINE !

 

Mon petit look :

Top : SheIn (tout tout petit prix)

Pantalon : Mango

Baskets : No Name via Spartoo (ultra ultra confort)