All Posts By

Charlotte

Beauté

Les appareils à lumiere pulsée sont-ils dangeureux ?

Cela fait un moment que je veux rédiger cet article. Pourquoi ? Parce que début mon ancien article datant de 2015 j’ai énormément de questions qui reviennent de la part de mon entourage mais aussi de vous. Il y a beaucoup d’idée reçues et préconçues concernant mon appareil à lumière pulsée (et de manière générale sur les appareils alternatifs à l’épilation). La lumière pulsée c’est un peu le délire des méthodes contraceptives; les avis diverges et surtout cela fait débat ! Alors autant éclaircir le sujet, à mon petit niveau et vous faire part de mon expérience produit et des conseils sur le sujet.

Il faut savoir que les appareils à lumière pulsée sont à un usage domestique, ainsi il sont beaucoup moins fort que le laser que l’on effectue en institut. D’ailleurs il y a aucun élément de comparaison entre les deux. A mon sens, c’est comparer un twingo avec une ferrari.  Le laser détruit le bulbe pileux, dans le cas de la lumière pulsée, l’intensité étant nettement moins forte, le bulbe est juste endommagé, ce qui le fragile et ralenti sa repousse.

Dès le départ le produit n’est pas etampiller comme « miracle » il est un alternative à l’épilation traditionnelle, et c’est très bien comme ça puisque cet ingénieux appareil fait « LE JOB ».

Commençons par les questions qui reviennent TOUT LE TEMPS :

Est ce que cela fait mal ?

Alors, non cela ne fait pas mal, car ce n’est pas le but. Il ne s’agit pas « d’atomiser » les poils en les grillant avec un lance flamme mais bien d’émettre une lumière qui est absorbée par le poil.

Est ce que c’est une produit « sécu » comprenez « fiable » ?

J’ai eu la chance de tester deux appareils de la marque Philips, et je n’ai jamais eu le moindre souci, la moindre réaction allergique. Mais sachez que la marque à mener pendant plus de 10 ans, et a mené des tests consommateurs poussés avec plus de 2 000 utilisateurs.  

Est ce que cela convient à tout type de peau ? La réponse est OUI et NON.

Si vous etes brune et pale de peau cela marchera davantage, ce qui est mon cas. Pourquoi plus sur moi que sur une rousse par exemple ? Puisque le spectre lumineux repère le poil à sa teneur en pigments. Plus le poil est foncé plus il sera pigmenté CQFD ! Ainsi sur les poils blonds ce n’est pas hyper conseillé, au risque de générer des déceptions en voyant les faibles résultats.

Comment adapté l’intensité de la lumière en fonction de la zone ?

Alors si j’étais vache j’aurai pu vous dire, EN LISANT LE MANUEL, mais je ne suis pas comme cela. Effectivement il y a certaines zones où la peau est plus sensible voire fragile, et vous allez tout de suite connaitre l’intensité. Pour le maillot par exemple j’oscille en 3 voire 4 sur un appareil traditionnel. Ici, le dernier Luméa Prestige à un capteur qui détecte la bonne intensité pour la bonne zone, un appareil ultra intelligent avec ces cinq niveaux d’intensité et son capteur SmarkSkin

Est ce que l’on peut l’utiliser partout ?

NON et encore NON ! Comme tous les appareils il faut un usage raisonné, on commence pas a vouloir flasher n’importe où. Le Luméa prestige a 4 embouts pour la « moustache » (le duvet au dessus de la lèvre supérieur), une tête pour les aisselles, une pour le maillot et pour les jambes.

Est ce que cela prend du temps ?

Non, pour faire une demi jambe je mets moins de 10 minutes, cela me semble honnête, pour les aisselles moins de 5. Pour le maillot je dois bien mettre 15 minutes, mais parce que je suis plus sensible et surtout c’est une zone plus complexe.

La régularité des séances ?

Il est conseillé de faire une séance tous les 15 jours, et de raser entre chaque session.

Des conseils / préconisations : 

  1. Interdiction formelle d’utiliser l’appareil après s’être exposé au soleil
  2. Ne jamais flasher deux fois la même zone
  3. On ne flasher pas sur les grains de beauté, et encore moins sur les tatouages ! Cela semble évident mais je préfère le réécrire au cas où…
  4. On ne flashe pas près des yeux

Plus d’informations sur Philips

Looks

OSEZ JOSEPHINE

Et on se retrouve en ce dimanche avec un look que j’affectionne particulièrement. On retrouve une silhouette avec une jupe esprit vinyle que j’ai trouvé chez Zara. Je dois dire que la collection de Zara est ultra canon en ce moment, j’ai envie de tout acheter, mais mon compte en banque me rappel à l’ordre. J’ai associé avec cette pièce un tee shirt qui pourrait être perçu comme « osé » mais personellement je le trouve marrant s’il n’est pas etre porté premier degré. Je trouve le parallèle intéressant avec OCTOBRE ROSE, sensible au depistage du cancer du sein, car oui nous sommes tous concernés. Je m’arrete ici l’intéret n’est pas de plomber de l’ambiance, mais d’en parler. Je ne peux que vivement vous encouragez à faire des contrôles régulier et vous inciter à faire des dépistages, car oui 1 femmes sur 8 est confrontée au cancer du sein. Pour autant, je doute fort que le site SheIn l’ai commercialisé dans ce but, mais je trouve la reprise intéressante ! Et vous voulez savoir la meilleure ? Il coute 8 EUROS, il est dans une super qualité sachez le. Et niveau taille je dirais « plutot grand » donc prenez votre taille habituelle voire une taille en dessous 

Pour accompagner j’ai associé ma veste fétiche motif prince de Galles, j’ai la hantise de l’abimer, je l’aime tellement. Niveaux chaussures,  j’ai pas été super bonne sur le choix des pompes, en matière de prise de risque c’est zero pointé. Si je vous livre le fond de ma pensée je pourrais dire que : « les chaussures ne font pas pipi loin » comprenez que c’est quelque peu « mainstream » ressortir les sempiternelles stan smith fin 2017, c’est genre la loose. Mais pour ma défense j’ai fais ma valise n’importe comment et quand je suis rentrée dans le sud je me suis aperçue que j’avais oublié la bonne paire de sneakers blanches #bienjouécharlotte #jamaisdeçudetoi !

Vous me demandez souvent d’ou viennent mes bijoux

Le collier « ras du cou  » cest une Gigi closeau, cela fait parti d’un de mes derniers craquages (parce que oui il y en a eu d’autres après ahaha), et les deux colliers médailles sont des Atelier de Famille

Les BO sont de la marque ZAG en acier inoxydable.

A la question : « Est ce que les bijoux ont bougé ? Est ce qu’ils se sont oxydés ?  » et bien non, c’est de la super bonne qualité, je me douche avec, je me parfume sans trop faire gaffe alors que tout le monde sait que ce n’est pas recommandé. Mais que voulez-vous, je vis dangereusement moi m’dame !

 

Tee : SheIN

Veste : Pull and bear

Jupe : Zara

Basket : Stan smith via Spartoo

Inclassable

COMMENT J’AI SAUVÉ MES CHEVEUX

Pour celles qui me suivent depuis mes débuts vous savez que je me plains constamment de la nature de mes cheveux. Non il ne sont ni bouclés et encore moins frisés. Non ils sont tout à fait lambda à l’exception près qu’il sont cassants, fourchus, et très fins. Un rêve n’est ce pas ? Ah oui j’oubliais il sont aussi plats, sans volume !
J’ai appris à les tolérer mais en gardant à l’esprit qu’un jour il serait en meilleure santé et je pourrais moins complexer à ce sujet (oui les cheveux se rajoutent à longue liste des complexes que je cultive).
Depuis près de 3 mois je teste une cure cheveux de chez Optima, j’en avais largement parlé sur Instagram, notamment sur instastories. Mais je voulais consacrer un billet entier à ces gélules.
Je précise que la cure m’a été offerte mais je suis totalement libre de mon contenu.
Bref, revenons à cette cure je disais donc que je prends chaque jour que dieu fait ces gélules qui promettent de renforcer, fortifier et faire pousser les cheveux… et bien cela marche à merveille !
Je vois un changement radical sur mes cheveux, ils sont beaucoup plus épais et ils poussent tellement plus vite.  Car oui j’ai pris la décision cet été d’avoir de nouveau les cheveux longs voire très long, et comme toute fille qui se respecte je voulais que cela aille vite. J’ai fais de cette quête une obession, j’ai lu pas mal d’articles, entendu beaucoup de conseil et j’ai donc commandé sur Aromazone (avec mes propres denier) trois huiles : huile de moutarde, huile de coco et de l’huile de ricin. La fameuse huile dont tout le monde parle, ce que je peux dire c’est qu’elle fait des miracles mais qu’elle est aussi un cauchemar à enlever. L’idéal pour stimuler le bulbe est d’appliquer à la racine des cheveux et sur toute la terre, masser délicatement et laissé reposer (je le fais généralement au coucher) mais prenez le temps le matin de bien masser votre crâne pour enlever l’excédant de produit, je préfère le spécifier pour que vous n’ayez pas à vivre un grand moment de solitude avec une chevelure qui parait douteuse avec les racines grasses dès le matin 8h ahaha.
Je constate depuis le début du « traitement » une pousse d’au moins 5 cm, 2cm de plus que la pousse naturelle du cheveux. Et encore j’ai coupé entre temps pour qu’ils poussent mieux et surtout sans fourche. Vous l’aurez compris, mes cheveux sont devenus un sujet sérieux dans ma vie et pour lequel je m’investis.
Coté tarif, le laboratoire vitarmonyl qui commercialise ces gélules appliquent des tarifs très honnête et si je ne dis pas de bêtises vous pouvez retrouver ces produits en grandes surfaces.
Ah oui aussi, j’ai testé simultanément la Cure soleil, et je n’ai jamais aussi bien bronzé que cette année !
Il fallait absolument que tout le monde sache que ces produits sont géniaux, fiables et qu’ils donnent une pleine satisfaction.

Contexte :  Après deux ans à avoir les cheveux toujours plus courts, j’ai fais une overdose, j’ai revu des photos de moi avec de longs cheveux et l’envie a été irrépressible

Si vous voulez plus de renseignements sur les produits voici le site : Vitarmonyl

Inclassable

Sans retouche

Aujourd’hui on parle d’un sujet plus sensible, plus intime : celui du rapport au corps.

Et le rapport que j’ai avec mon corps. Toutes les femmes que nous sommes ont été élevées, éduquées avec l’image d’une femme mince, tonique, qui un peu de tout partout mais jamais dans l’excès (une belle poitrine, une belle paire de fesses, des hanches pas trop larges, un petit buste, des côtes légèrement apparentes, des jambes fines, et des abdos presque apparents). Seulement après la puberté on s’aperçoit que nos corps d’enfant changent, et surtout que notre corps reprend ses droits, l’image qu’on avait fantasmé de sa personne, n’est pas du tout la réalité ahha (#FAIL)

C’est à partir de ce moment là que débute une longue lutte. Car oui, nous sommes conditionnées par les magazines, les films, les séries et les réseaux sociaux. On s’aperçoit que l’on est loin des standards qui nous conditionnent.

Avec les années, j’ai fini par accepter le fait que je ne serai jamais une fit girl, que je ne ferais jamais du 34, que oui j’ai les épaules larges et des fesses peu volumineuses ! Et puis après ? Est ce un drame ? Je me suis lassée de « m’excuser d’être là, d’exister », je trouverais toujours mieux que moi mais surtout je ne serais jamais assez bien à mes yeux.On se persuade au fil du temps que tout ce que l’on peut voir dans les magazines, et dans les médias sociaux n’existent pas, et c’est vrai  Il existe une fabuleuse invention: photoshop, un fabuleux outil qui fait de nous des cloner et nous créer des complexes.

Je réalise que même la plus belle fille sur cette planète est elle même complexée. C’est en quelque sorte un combat sans fin, et un combat vain ! Car, au final ce qui compte c’est de plaire (un minimum) mais surtout se plaire. J’ai récemment pris du poids (mon dieu je l’ai dis, je l’ai avoué) il faut dire que la vie parisienne est intense et j’ai une hygiène de vie peu équilibrée (je dors peu, je mange peu mais mal et surtout je stresse beaucoup) et bien sur mon corps est à l’image de mon état, c’est à dire fatigué et laissé à l’abandon. Et bien que cette situation me dérange, car je trouve que je me suis un peu oubliée et que j’écoute pas assez mon corps. Je sais pour autant, que j’ai un corps de femme et fatalement plus les années passent plus le corps change. Je me rapproche de mes 27 ans et tout ce que nous mangeons, tout ce que nous faisons finir par se voir ! Alors on s’accepte comme l’on est, parce qu’il y en a finilement pas deux comme nous. Et puis merde, oui j’ai bien écris merde on n’a qu’une vie. On se refera pas.

La seule bonne résolution de ma rentrée de 2017 est de me mettre au sport, pour me défouler et surtout garder mon capital « tonus ». Je n’ai pas d’enfant et je n’aimerais pas avoir le corps meurtris après une grossesse. Au délà de ça, je me suis resolue à m’accepter et je continuerai à profiter de ce qui me fait plaisir, ce qui me rend heureuse. Car oui j’aime bien, manger et j’aime bien vivre. Je ne vais pas me priver d’un verre de vin ou d’un morceau de fromage sous pretexte que cela fait grossier ! Sans ça, on ne vit plus ! Etre tonique oui, etre complexée NON ! Et c’est ce que je voudrais que vous reteniez de cet article.

Ce shooting a été un défi car je me dévoile un peu plus, du moins je me dévoile d’une autre manière et bien entendu je n’ai pas retoucher ces photos. (Exception faite de la luminosité, mais cela ne compte pas je regrette).N’allez pas croire qu’en ayant un blog, et un activité sur les réseaux sociaux nous sommes, nous les blogueuses, des nanas ayant l’intime conviction d’etre maxi belle, maxi fraîcheur et désirable. Avoir un blog c’est partager surtout, mais c’est aussi se lancer des défis, évoluer et je crois que cette acceptation de soi m’a été un peu transmise par vos soins. J’ai envie de me dépasser à vos cotés.  Car oui, c’est tellement  plus agréable de poser un regard indulgent sur soi. Car oui cette image me correspond, je suis fière de ce que je suis et ce que je véhicule. Une femme forte, avec pleins mais alors pleins de défaut physique mais qui ne s’excuse plus d’être là !

Ensemble Maison Lejaby – Lemon Curve

Looks

CE MATIN UN LAPIN…

On se retrouve en ce début de semaine avec un look plein de poésie. Vous connaissez ma passion pour les pièces originales et bien ce look en fait parti ! C’est bien simple quand je fais les boutiques avec mes amies il arrive très souvent que lorsqu’elles voient une paire de chaussures excentriques ou un sac étrange elle s’adresse vers moi en me disant « Je suis sur que tu aimes ». Et les 3/4 du temps c’est le cas, je dois reconnaitre que je n’aime pas porter ce que tout le monde porte et surtout j’aime l’excentricité. C’est à mon sens, une forme d’expression de soi, pouvoir tout porter, tout associer !

Résultat des courses je porte aujourd’hui un chemisier Zara acheté cet été, je n’ai pas plus à en dire mis à part que je le trouve très sympa. (sans blague si tu l’as acheté c’est qu’il te plait un minimum Charlotte). Pour accompagner je porte un pantalon ajusté disponible chez Zara (c’est un modèle qu’ils suivent d’une saison à l’autre). En chaussures, je porte mes fameuses Babouches KG by Kurt Geiger trouvées chez Spartoo. Malheureusement le modèle est sold out.

Mais ce que je voudrais que l’on retienne de ce look : mes lunettes et ma bague. J’ai craqué début aout pour le modèle « Come  » de Chez Jimmy Fairly, un marque française que j’aime tellement. Les modèles sont très originaux, à des prix accessibles et surtout ils fonctionne par collection en édition limitée. Le coup de coeur ne s’arrete pas là puisque la marque est aussi éthique Pour chaque paire de Jimmy Fairly achetée, nous donnons une paire de lunettes de vue neuve à une personne dans le besoin. » Canon non ? Grâce à des associations partenaires ils parviennent à fournir des lunettes de vues aux plus démunis

Coté bague, je tenais à vous présentez ma petite bague adorée Lapinou, une création en porcelaine fait main dans les ateliers Toulousains de Nach Bijoux. Cela fait plusieurs années que je craque pour cette joyeuse animalerie (parce que oui, la marque créée des bijoux en porcelaine en forme d’animaux), coup de coeur garantie. Chaque saison c’est un florilège de « Oh » « Mais c’est trop mignon » « oh mais regarde celui la » « non mais c’est trop ». Bref j’adore

 

Lunettes : Jimmy Fairly

Chemisier : Zara

Pantalon : Zara

Bague : Nach

Babouche : KG by Kurt Geiger