Inclassable

Paris Merveilles

Il y a quelques jours j’ai eu la chance d’assister au nouveau spectacle du Lido « Paris Merveilles ». Cet évènement était le premier de la sorte, et je dois avouer avoir eu de nombreux aprioris concernant ce type de spectacle. J’avais une image poussiéreuse du type  » La revue pour touristes »… Et pour ne rien arranger je suis quelque peu féministe (il faut l’avouer) et le fait de voir des femmes dénudées se donner en spectacle devant des hommes ayant des pensées douteuses me dérangeait au plus haut point. Du moins c’est l’image que j’avais avant de m’y rendre.

18H30 j’entre au sein du Lido, dès mon arrivée je suis éblouie par le décor, c’est somptueux. Je me sens déjà de trop dans cette univers si soignée. D’autant que j’ai sauté directement dans un taxi en sortant du boulot sans repasser par chez moi.

En arrivant je rejoins le groupe pour découvrir les coulisses, la revue, le décor, les costumes… une immersion totale. Je suis tout de suite époustouflée par ce que je vois, j’ai la chance de découvrir de l’intérieur ce si bel endroit. Nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer et échanger avec les artistes, essayer certains de leurs costumes (Et je dois avouer que les costumes à plumes me vont à ravir ahah)…Certaines d’entre vous ont d’ailleurs pu voir mes snaps et insta stories. Je voulais vraiment partager ce moment avec vous.

Pourquoi le spectacle est si bien ? Et pourquoi je vous le recommande à 400 % ?

  • La nouvelle revue « Paris Merveille » est l’oeuvre de Franco Dragone, une référence dans la mise en scène scénique
  • Les tenues ont été dessinées par Nicolas Vaudelet, formé dans les plus grandes maisons (Christian Lacroix, Jean Paul Gauthier…)
  • Le style des costumes : mélange de glamour et de sensualité, on y retrouve les traditionnelles plumes, le cristaux de Swarowski, la transparence et la délicatesses des échancrures des costumes des demoiselles. La revue appréhende la féminité et non la nudité. Il y a en tout 600 costumes et 200 coiffes (rien que ça) !
  • Les danseuses du Lido sont triées sur le volet, on compte plus 32 jeunes femmes sur scène, se partageant en trois catégories : Les Bluebell (les plus nombreuses), les Belles, et enfin les Sublimes qui est l’ultime titre au Lido, l’équivalent d’une danseuse étoile à l’Opéra de Paris.

Coté décor : et je crois que c’est ce qui m’a le plus plu, on y retrouve des fontaines oniriques, un lustres géants, des effets visuels avec entres autres des projections de Paris et du Château de Versailles. Ces tableaux sont nés du travail de Jean Rabasse (qui a toute mon admiration).Je tenais à écrire rapidement cet article pour retranscrire avec le plus d’intensité l’émotion que j’ai ressenti durant la soirée, et je ne peux que vous encouragez vous y rendre. C’est vraiment quelque chose à faire une fois dans sa vie, et je dois avouer que la revue Paris Merveilles est un sans faute. Tout est pensé, travaillé et réalisé à la perfection, le spectacle n’est pas « attendu », on découvre avec émerveillement les différents tableaux.

Vous pouvez en savoir plus sur les représentations directement sur le site : Lido.fr

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Truong 9 décembre 2016 at 20:56

    Bonjour je participe avec plaisir a ce concours car je suis actuellement en congé parental et je souhaiterais faire plaisir à un de mes proches en ces jours de fête. Je croise les doigts bonnes fêtes à tous 😉

  • Reply Brigitte 12 avril 2017 at 20:12

    Ces images sont surprenantes. Tu as de la chance d’avoir pu découvrir l’envers du décor. Merci d’avoir laissé le lien, je vais pouvoir réserver une place pour l’une des représentations. Je suis sûre de vivre un moment inoubliable.

  • Laisser un commentaire